Traitement de la perte de cheveux chez les femmes ménopausées

traitement chute de cheveux femme ménopausée
Sommaire
Partager cet article
Temps de lecture : 4 minutes

La perte de cheveux à la ménopause peut être traitée par des médicaments, des procédures et des changements de mode de vie. Ces changements comprennent une alimentation saine, l’exercice physique et la réduction du stress. Bien que la ménopause soit une partie normale du processus de vieillissement, la perte de cheveux peut être très perturbante. Heureusement, il existe de nombreuses options de traitement, et il est important de chercher de l’aide avant que la situation ne s’aggrave.

L’hormonothérapie bio-identique de remplacement pour l’amincissement des cheveux est une option pour les femmes ménopausées qui ont des cheveux clairsemés. Ce type de thérapie, également connu sous le nom de bio-HRT, est une option de traitement alternatif qui implique une approche holistique de la santé du patient. Il s’attaque aux causes sous-jacentes de l’éclaircissement des cheveux ainsi qu’aux signes physiques de cette affection.

Si les hormones bio-identiques présentent l’avantage d’être bio-compatibles, leur utilisation comporte néanmoins de nombreux risques. Par exemple, l’œstrogénothérapie substitutive peut diminuer la capacité de l’organisme à produire les œstrogènes dont il a besoin. Ce déséquilibre peut présenter de graves risques pour la santé.

Les hormones bio-identiques sont des composés d’origine végétale qui imitent les hormones produites par l’organisme. Si certains de ces composés sont approuvés, d’autres ne le sont pas. Ils ne sont pas réglementés et peuvent ne pas être sûrs pour le patient.

L’hormonothérapie substitutive peut également contribuer à réduire les symptômes de la ménopause. Les symptômes de la ménopause peuvent provoquer des niveaux élevés de stress. L’hormonothérapie substitutive peut réduire ces symptômes et aider les femmes à diminuer leur niveau de stress, ce qui contribue à réduire le risque de perte de cheveux.

Les avancées modernes en matière de traitement hormonal substitutif peuvent aider à rétablir l’équilibre hormonal des femmes, ce qui permet de trouver une solution à long terme pour la perte de cheveux liée à la ménopause. Un médecin diagnostiquera les besoins uniques de chaque patiente et prescrira un programme d’hormonothérapie substitutive spécifiquement adapté à leurs besoins individuels. En rétablissant les niveaux d’hormone de croissance des cheveux, les femmes peuvent bénéficier de cheveux plus épais et plus volumineux.

A LIRE  La fatigue est une des causes de la chute de cheveux des femmes

Souvent, les femmes qui perdent leurs cheveux peuvent commencer à suivre un traitement hormonal substitutif pour prévenir l’ostéoporose, qui est fréquente après la ménopause. Pendant leurs années de reproduction, leurs niveaux d’œstrogènes sont élevés, et ces compléments hormonaux peuvent rétablir ces niveaux et ralentir la chute des cheveux.

Niacine

La niacine a été étudiée dans de nombreux domaines médicaux différents et est un ingrédient populaire pour la croissance des cheveux. La niacine peut aider à réduire les cheveux clairsemés et à prévenir la calvitie chez les femmes. La niacine augmente la circulation sanguine, ce qui est important pour une croissance saine des cheveux. Une faible circulation sanguine est l’une des principales causes de la chute des cheveux. La niacine peut également aider à traiter divers problèmes capillaires, notamment l’alopécie féminine.

La niacine aide à réduire le niveau de hs-CRP, un marqueur d’inflammation. Il a également été démontré qu’elle réduit l’inflammation dans les cuirs chevelus sensibles. La niacine peut également aider à induire la kératinisation, qui est un processus important pour la santé des cheveux. La niacine augmenterait la production de kératine, une protéine essentielle à la solidité des cheveux et des ongles.

La niacine est une vitamine hydrosoluble qui peut améliorer la circulation dans le cuir chevelu. L’augmentation de la circulation favorise une croissance saine et aide le follicule pileux à se remettre du stress. La niacine est également bénéfique pour l’organisme et peut être incorporée aux vitamines quotidiennes et aux produits capillaires.

La perte de cheveux est un effet secondaire courant de la ménopause. Elle survient chez plus de 40 % des femmes et est souvent un effet secondaire inévitable de la transition. Les huiles naturelles et un régime riche en graisses monosaturées peuvent aider à lutter contre la chute des cheveux liée à la ménopause.

Pratiques cosmétiques

Les femmes ménopausées ont souvent des cheveux clairsemés ou perdus. Cela peut être perturbant et provoquer de l’anxiété. Cependant, la perte de cheveux pendant la ménopause n’est généralement pas un signe de problèmes de santé sous-jacents. Si elle est souvent le résultat des hormones, d’autres facteurs peuvent également être impliqués. Il s’agit notamment de l’âge, de la génétique et des médicaments sur ordonnance. Si vous souffrez d’un amincissement ou d’une perte de cheveux, votre médecin devrait être en mesure de vous aider.

A LIRE  Perte de cheveux sur les tempes, le front et le crâne chez la femme

Grossesse et médicaments contre la chute des cheveux

Les femmes qui perdent leurs cheveux se tournent souvent vers divers traitements, notamment des médicaments sur ordonnance et des traitements topiques. Il peut s’agir de shampooings au kétoconazole ou au minoxidil. Celles qui souffrent d’une perte de cheveux grave peuvent se voir prescrire un traitement hormonal substitutif, qui consiste à prendre des hormones féminines, généralement des œstrogènes et des progestatifs. Cette thérapie permet de rétablir les niveaux d’œstrogènes et de ralentir la chute des cheveux.

Certains médicaments contre la chute des cheveux destinés aux femmes sont connus pour provoquer des effets secondaires. Si vous êtes enceinte ou essayez de concevoir un enfant, vous ne devez pas prendre de médicaments contre la chute des cheveux. Vous devez demander un avis médical avant de prendre des médicaments contre la perte de cheveux. De nombreux médicaments contre la perte de cheveux ne conviennent pas aux femmes en fin de grossesse, et ne peuvent donc pas être utilisés par les femmes en début de grossesse.

L’hormonothérapie substitutive est un traitement efficace des symptômes précoces de la ménopause. Elle réduit également le risque de maladies cardiovasculaires et de certains troubles de l’humeur.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Partager cet article

Découvrez HairyBooster

Le seul complément qui stimule vraiment la croissance de vos cheveux en un temps record !
Découvrez-le
close-link