Alopécie féminine : Quel traitement contre la perte de cheveux ?

Temps de lecture : 5 minutes

La perte de cheveux chez la femme ou l’alopécie féminine peut avoir de nombreuses causes. Certaines causes sont plus spécifiques que d’autres. Dans l’alopécie féminine, il faut distinguer un contour bien défini d’un contour diffus.

La densité des cheveux peut être affectée par certaines affections cutanées. L’alopécie chez la femme est généralement due à une perte de cheveux génétique. Elle est due à une hypersensibilité du bulbe pileux aux hormones mâles.

L’alopécie peut être due à de nombreuses causes différentes. Cependant, les femmes ont souvent du mal à accepter cette affection. Les cheveux font partie intégrante de la vie sociale d’une femme. Voici les principaux traitements de la perte de cheveux chez les femmes.

L’alopécie féminine modérée est-elle courant ?

Une femme peut perdre ses cheveux lorsqu’elle subit des changements hormonaux normaux. Ces changements peuvent être dus à la grossesse, à l’accouchement et à la ménopause. Il est également fréquent que la perte de cheveux soit liée à l’âge. C’est ce qu’on appelle communément l’éclaircissement des cheveux chez la femme.

La perte normale de cheveux se produit tous les jours. Chaque jour, nous perdons 50 à 150 cheveux sans même nous en rendre compte. La densité des cheveux ne diminue pas car ils sont constamment renouvelés.

Alors que la perte de cheveux peut augmenter avec le changement des saisons, la repousse augmente pour compenser.

Si la perte de cheveux est soudaine ou importante, et si elle se poursuit pendant longtemps, il s’agit d’une affection grave qui doit être traitée immédiatement. On remarque que la perte de cheveux ne se produit pas de la même manière que la chute, et les cheveux deviennent alors chauves.

Pour diagnostiquer ce trouble, une consultation chez un dermatologue ou un médecin est nécessaire. Un bilan hormonal peut même être effectué.

Quelles sont les causes de la perte de cheveux chez les femmes ?

L’alopécie chez les femmes peut être causée par des troubles hormonaux, des problèmes dermatologiques ou l’hérédité. La chute des cheveux peut également être causée par certains traitements médicamenteux, ainsi que par de faibles apports en zinc, magnésium ou fer.

L’alopécie androgénétique héréditaire

Il s’agit de la principale cause de perte de cheveux chez les femmes. Il s’agit d’une calvitie féminine. Elle est diffuse et progressive, et provoque rarement des calvities comme la version masculine. Elle peut provoquer une calvitie sur le sommet de la tête, où l’on peut voir le cuir chevelu sous une fine couche de cheveux.

A LIRE  Chute de cheveux chez les femmes : types, causes et prévention

De manière héréditaire, les follicules pileux sont sensibles aux androgènes, en particulier à la testostérone. La DHT, ou dihydrotestostérone, en est la forme hormonale. Cette hormone est produite par l’enzyme 5 alpha réductase. La DHT bloque la croissance des cheveux et se transforme rapidement en perte de cheveux.

La perturbation du cycle pilaire entraîne l’épuisement et la mort des cavités folliculaires. Le sommet de la tête et les tempes sont les zones les plus sensibles à la DHT. Cette cause génétique est la plus responsable de la perte de cheveux chez les femmes.

L’effluvium télogène

La perte de cheveux peut être causée par le stress, l’accouchement ou la chirurgie. Ces alopécies sont appelées effluvium télogène et peuvent être inversées avec des shampooings anti-chute doux.

Les changements hormonaux des femmes après la ménopause sont également marqués par une diminution de leur taux d’hormones féminines. Ces hormones, les œstrogènes et les progestérones, perdent leur fonction protectrice et les hormones mâles ont un effet dévastateur sur les cheveux.

Cela réduit la phase de croissance des cheveux et accélère leur chute. La situation peut être rétablie par un traitement hormonal substitutif.

L’alopécie aiguë

L’alopécie aiguë désigne une alopécie féminine soudaine et massive. Ce type de perte de cheveux est souvent causé par des troubles hormonaux, un traitement contre le cancer ou des carences nutritionnelles. La radiothérapie ou la chimiothérapie peuvent entraîner une perte totale de la masse capillaire. La femme devient alors totalement chauve.

L’alopécie localisée d’origine médicale

La perte de cheveux localisée et circonscrite est le signe le plus courant d’une maladie de la peau. L’alopécie areata (également appelée alopécie) en est un exemple. Elle entraîne la chute des cheveux par petites plaques et laisse un cuir chevelu lisse et nu.

Il s’agit d’une maladie auto-immune peu fréquente qui peut toucher les hommes et les femmes. Cette affection est souvent causée par des chocs psychologiques ou émotionnels. Il est toutefois possible de l’inverser. C’est le cas pour les femmes souffrant d’alopécie. Les cheveux repousseront naturellement au bout de quelques mois.

En attendant la régénération des cheveux, les prothèses capillaires peuvent être utilisées comme masque pour couvrir les zones chauves. Ce n’est qu’une méthode parmi d’autres pour atténuer la gêne que cette affection peut provoquer.

Autres affections dermatologiques

La dermatite séborrhéique est une affection qui provoque de fortes démangeaisons et une invasion de pellicules. Les cheveux tombent lorsqu’ils sont exposés à cet environnement défavorable.

A LIRE  Produits féminins anti perte de cheveux

Chocs psychologiques et troubles de l’humeur

Les femmes peuvent subir un stress permanent qui entraîne la chute des cheveux. Il s’agit d’un mécanisme de survie qui provoque une diminution de l’afflux sanguin vers les racines des cheveux. Les cheveux tombent rapidement s’ils ne sont pas correctement nourris et irrigués.

A lire : Pelade, cause émotionnelle

Les mêmes effets peuvent être provoqués par la dépression. La perte de densité des cheveux peut survenir jusqu’à six mois après le choc.

Quelles sont les options de traitement de l’alopécie féminine ?

Tout d’abord, sachez que de nombreuses femmes sont touchées par l’alopécie. Cela inclut des femmes célèbres et des symboles tels que Jada Pinkett Smith.

Les problèmes d’alopécie peuvent être traités à un stade précoce par un dermatologue ou un médecin. Cela augmentera les chances d’une femme de conserver ses cheveux. Pour bénéficier d’un traitement personnalisé, il est important de consulter un dermatologue ou un médecin.

La peau est le lieu de pousse des cheveux. Le cuir chevelu et la fibre capillaire doivent également être pris en charge afin de traiter efficacement l’alopécie. Les shampooings et les lotions peuvent être utilisés pour traiter l’alopécie si les cheveux ont une alimentation saine et équilibrée.

L’alopécie androgénétique féminine :

Des médicaments anti-androgènes sont disponibles, mais ils peuvent ne pas être efficaces si la femme est extrêmement sensible aux hormones. L’hyperpilosité est une condition où il y a des poils sur le menton et les moustaches. On peut également observer des cheveux gras, de l’acné ou des menstruations irrégulières.

Le minoxidil est le médicament le plus efficace pour traiter la perte de cheveux androgénétique chez les femmes. Le minoxidil est disponible sous forme de crème faiblement dosée qui ne peut être appliquée qu’une ou deux fois par jour.

Le Minoxidil 22% peut être appliqué le matin ou le soir pour réduire la chute des cheveux. Le Minoxidil 5% favorise la croissance des cheveux par une application quotidienne. Pour constater une différence notable dans la chute des cheveux, il faut plusieurs mois.

Lutter contre les carences

La consommation d’une quantité suffisante de vitamines B permet d’obtenir une bonne croissance et une bonne résistance des cheveux. En cas de carence en fer, la viande et le jaune d’œuf peuvent être utilisés pour combler le manque. Si certains légumes peuvent apporter du fer, il est important d’avoir une alimentation saine et équilibrée.

La levure de bière

La levure de bière est connue pour renforcer le système immunitaire. Ses bienfaits sur la peau, les cheveux et les ongles sont bien connus. La levure de bière est une colonie de champignons forte et diversifiée, riche en vitamines, acides aminés et minéraux.

A LIRE  Alopécie androgénétique de la femme : causes, diagnostics et traitements

Elle renforce le système immunitaire. Elle est connue depuis longtemps pour ses effets sur la peau, les cheveux et les ongles. La levure de bière est une colonie de champignons forte et diversifiée, riche en vitamines, minéraux et acides aminés.

Il s’agit d’une excellente combinaison d’avantages nutritionnels qui favorise la création de kératine, essentielle à la croissance et au bien-être des cheveux. La consommation régulière de levure de bière vous assurera une croissance forte et saine de vos cheveux, même si ses propriétés anti-chute ne sont pas encore prouvées.

Elle est absorbée sous forme de compléments capillaires ou de comprimés et ses effets se font sentir après quelques semaines.

Pour l’alopécie féminine, de bon soins capillaires sont essentiels

Les produits capillaires enrichis en micronutriments, en acides aminés et les shampooings aident à favoriser la pousse des cheveux et à résister aux agressions.

L’huile de ricin

L’huile de ricin est connue pour favoriser la croissance des cheveux et prévenir leur chute. L’huile de ricin active la microcirculation et favorise la croissance des cheveux. Résultat, les cheveux qui ont été traités avec cette huile végétale sont épais, forts et longs.

Vous pouvez la mélanger avec de l’huile d’amande pour rendre le produit fluide. Massez-la sur vos cheveux et votre cuir chevelu. Si possible, laissez-le agir pendant au moins une nuit, puis lavez vos cheveux avec un shampooing doux. Elle hydrate en profondeur la peau et les cheveux.

A lire : Alopécie femme jeune

Suivez-moi
Passionnée par l'univers du bien être, je m'appelle Alexia, journaliste spécialisée dans le naturel, je vous propose de découvrir les solutions à vos problèmes capillaires et les traitements adaptés pour avoir de beaux et longs cheveux 😉
Suivez-moi

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos conseils gratuits.