Quelle est la cause de la chute des cheveux chez l’homme ?

cause perte de cheveux homme
Sommaire
Partager cet article
Temps de lecture : 6 minutes

Divers facteurs de santé mentale tels que la dépression et l’anxiété peuvent affecter la santé des cheveux. Le stress chronique peut entraîner un amincissement des cheveux. Le régime alimentaire peut également jouer un rôle dans la croissance des cheveux. Bien que vous puissiez prendre des compléments alimentaires pour favoriser la croissance de vos cheveux, la meilleure solution consiste à adopter une alimentation équilibrée. Il peut être utile de savoir quels aliments sont riches en nutriments essentiels.

Le stress

Le stress peut affecter vos follicules pileux et provoquer l’affinement ou la chute des cheveux. Heureusement, cette affection est curable et peut être évitée en gérant votre niveau de stress. Pour combattre le stress, vous devez d’abord identifier vos facteurs de stress et essayer de les éviter. Vous devez également consacrer du temps à l’activité physique et aux loisirs. Les promenades quotidiennes et la danse peuvent être un excellent moyen d’évacuer le stress.

Le monde moderne est très stressant. Les gens s’efforcent de concilier vie professionnelle et vie personnelle. Ils doivent également faire face à la pandémie de COVID-19, qui a augmenté le niveau de stress chez de nombreuses personnes. Les difficultés financières, l’isolement et l’incertitude sont autant de causes courantes de stress. Pour de nombreux hommes, ce type de stress entraîne l’amincissement des cheveux et la calvitie.

Des études ont montré que le stress chronique peut provoquer la chute des cheveux. Ce type de perte de cheveux se produit généralement à des endroits aléatoires du cuir chevelu et peut survenir quelques mois après le déclenchement. Toutefois, les hommes peuvent gérer leur stress de manière à ce que leurs cheveux repoussent. Par exemple, si vous avez un travail qui vous cause beaucoup de stress, vous pourriez remarquer un amincissement des cheveux sur votre tête.

Les hommes qui perdent leurs cheveux sont susceptibles de souffrir d’un trouble lié au stress appelé effluvium télogène. Cette affection entraîne une chute des cheveux plus rapide que la normale et peut également s’accompagner d’un arrachage des cheveux.

La génétique

Si de nombreux facteurs influencent la perte de cheveux chez l’homme, la génétique joue un rôle majeur. Bien que le gène primaire de la calvitie soit hérité de votre mère, des facteurs environnementaux peuvent également jouer un rôle majeur. En fait, une étude allemande de 2005 a révélé que certains gènes pouvaient être responsables de la calvitie précoce.

L’une des meilleures façons de déterminer si la génétique est responsable de la perte de cheveux chez l’homme est de procéder à une analyse génétique. Une analyse complète des données peut fournir une estimation approximative du risque de calvitie masculine. Toutefois, ces tests ne peuvent pas être totalement précis. En fait, dans une étude récente, seuls 10 % environ des participants avaient un score génétique élevé pour les gènes de la calvitie.

A LIRE  Quels sont les meilleurs remèdes pour la perte de cheveux chez l'homme ?

Des recherches ont indiqué que des cellules progénitrices défectueuses dans le cuir chevelu pourraient être responsables de la calvitie masculine. Jusqu’à récemment, les chercheurs pensaient que les hommes dont les cheveux étaient clairsemés n’avaient tout simplement pas assez de ces cellules pour générer de nouveaux cheveux. Cependant, des découvertes plus récentes montrent que ces cellules peuvent être incapables d’arriver à maturité, ce qui pourrait contribuer à la calvitie masculine. L’espoir est de trouver un traitement qui rétablisse cette fonction.

Bien que la génétique joue un rôle majeur dans la chute des cheveux, le stress, la nutrition et les médicaments sont également des facteurs. Bien que la perte de cheveux génétique ne soit pas guérissable, des mesures peuvent être prises pour la ralentir et maximiser le potentiel de croissance de nouveaux cheveux.

Les hormones sexuelles mâles

Les Grecs ont donné aux hormones mâles le nom d’androgènes, qui signifie “faiseur d’hommes”. La testostérone, l’androgène le plus puissant, est responsable de la voix grave, de l’augmentation de la masse musculaire et de la solidité des os des hommes. Elle stimule également la moelle osseuse pour produire des globules rouges. Si la testostérone peut entraîner la calvitie, elle n’en est pas la seule cause. La calvitie masculine peut être déclenchée par divers facteurs, notamment génétiques.

Des chercheurs allemands ont étudié la relation entre les niveaux d’hormones sexuelles et la perte de cheveux. Ils ont analysé une cohorte d’hommes atteints d’alopécie androgénique pour voir s’il existait une association. Les hommes ont été étudiés pour leur perte de cheveux, et leurs niveaux d’androgènes ont été évalués par spectrométrie de masse et chromatographie liquide. Les auteurs de l’étude ont constaté que les hommes atteints d’alopécie androgénique présentaient des taux plus élevés de 5-alpha-réductase, qui convertit la testostérone libre en DHT.

Lorsque les hommes atteignent la puberté, leur taux de testostérone commence à augmenter. Cette hormone, qui est convertie en dihydrotestostérone (DHT), raccourcit la phase de croissance du cycle pilaire. Le résultat est que les follicules pileux deviennent plus fins et finissent par ne plus pouvoir se développer. Ce phénomène est connu sous le nom de miniaturisation folliculaire.

Alors que la calvitie masculine commence généralement par un recul de la ligne des cheveux, certains hommes présentent également une calvitie sur le dessus de leur tête. Cette affection peut progresser avec le temps, la perte de cheveux formant un “U” sur les côtés et à l’arrière de la tête. La relation entre la calvitie et la testostérone est complexe. Bien que seule une petite partie de la testostérone soit convertie en DHT, un taux élevé de DHT peut entraîner de graves problèmes de santé.

A LIRE  Les cheveux de plus en plus fins chez l'homme

Le stress provoque la chute des cheveux

Les hommes qui perdent leurs cheveux sont peut-être stressés. La gestion du stress et la réduction de son intensité peuvent aider à résoudre le problème. Vous devrez peut-être essayer plusieurs techniques différentes avant de trouver celle qui vous convient le mieux. L’une des méthodes les plus courantes est l’exercice. Il peut s’agir de promenades quotidiennes, de l’inscription à un cours de danse ou même de travaux de jardinage. Les passe-temps sont également un excellent moyen de combattre le stress.

Les problèmes financiers sont une autre source courante de stress. Plus de 75 % des adultes sont confrontés à une forme de difficulté financière. Heureusement, des services de conseil en crédit et des planificateurs financiers sont disponibles pour aider les gens à améliorer leur situation financière. Même si vous ne perdez pas vos cheveux à cause du stress, celui-ci peut tout de même constituer un problème. Toutefois, si vous pouvez apprendre des stratégies d’adaptation saines, vos cheveux devraient repousser.

Les chercheurs ont conclu que la perte de cheveux chez l’homme pouvait être causée par une hormone présente dans le cerveau. Cette hormone, appelée cortisol, est produite par l’hypothalamus, le centre de réponse au stress du cerveau. Lorsque cette hormone est libérée, elle déclenche une réaction dans les glandes surrénales qui provoque une réaction de “combat ou de fuite”. Le cortisol perturbe le cycle normal du cheveu et fait entrer les follicules pileux dans une phase appelée effluvium télogène, qui est la phase de chute.

Des recherches menées par l’université de Harvard ont révélé que la réaction hormonale au stress peut altérer les cellules souches du follicule pileux. Plus précisément, elle peut réduire la capacité de ces cellules souches à régénérer les follicules pileux. L’hormone active également le système nerveux sympathique, ce qui inhibe la formation de nouveaux cheveux.

Le stress est à l’origine de l’effluvium télogène

Le stress est une cause connue de l’effluvium télogène, ou chute rapide des cheveux. Il peut être déclenché par un événement stressant unique ou par un travail ou un environnement de vie très stressant. Cet état se traduit par un amincissement et une perte des cheveux sur une grande partie du cuir chevelu.

Le stress chronique et à long terme peut affecter les niveaux d’hormones dans le corps, y compris le cortisol et d’autres hormones de stress. Les fluctuations hormonales sont connues pour influencer la chute des cheveux, et plus une personne est soumise à un stress chronique, plus le risque de connaître un effluvium télogène est élevé. Cet état n’est pas permanent, mais il peut être temporaire et plus grave que d’autres causes de perte de cheveux.

Dans la plupart des cas, l’effluvium télogène apparaît quelques semaines après un événement stressant. Pendant cette phase du cycle pilaire, jusqu’à 50 % des cheveux du cuir chevelu peuvent tomber. Bien qu’il s’agisse d’une perte de cheveux importante, la bonne nouvelle est que cet état se termine généralement par un cycle de croissance des cheveux qui peut durer jusqu’à un an.

A LIRE  Perte de cheveux chez l'homme : l'effluvium télogène et les mythes sur la perte de cheveux

Le stress est souvent provoqué par un événement négatif majeur, comme la perte d’un emploi. Dans les cas extrêmes, il peut être déclenché par une maladie comme le COVID-19. Le stress psychosocial peut provoquer une perte de cheveux extrême et perturber le cycle normal des follicules pileux.

Le stress provoque des déséquilibres hormonaux

Le taux d’hormones chez l’homme peut varier de faible à élevé, et peut être causé par des facteurs environnementaux, votre âge, et même votre état émotionnel. Les déséquilibres hormonaux peuvent également être causés par des conditions médicales, et peuvent entraîner une perte de cheveux et d’autres symptômes. Les niveaux d’hormones peuvent changer tous les jours ou tous les mois, et peuvent être améliorés grâce à une variété de thérapies sûres et efficaces.

Le stress produit certaines hormones qui peuvent être nocives pour vos cheveux. Ces hormones affectent le flux sanguin vers votre cuir chevelu, réduisant le flux sanguin vers les follicules pileux. En conséquence, les cheveux deviennent mous et s’affinent. Cela peut entraîner une calvitie masculine.

S’ils ne sont pas traités, les déséquilibres hormonaux peuvent entraîner une perte de cheveux continue et excessive. Ils peuvent également entraîner d’autres problèmes de santé. Si vous pensez souffrir d’un déséquilibre hormonal, consultez immédiatement un professionnel de la santé pour commencer un traitement. La prise de médicaments ou les traitements hormonaux substitutifs peuvent aider à lutter contre la chute des cheveux et prévenir des problèmes de santé plus graves. Le stress peut également aggraver les déséquilibres hormonaux. Il est important de maintenir un mode de vie et un régime alimentaire sains pour prévenir cette affection.

Les déséquilibres hormonaux peuvent également affecter le cycle menstruel. Bien que les hormones soient importantes pour notre santé et notre bien-être général, une quantité trop importante ou trop faible d’une hormone peut causer des problèmes majeurs dans votre corps. Pendant la puberté, la grossesse et la ménopause, les niveaux d’hormones augmentent. D’autres facteurs peuvent affecter vos niveaux d’hormones, notamment le stress, le tabagisme et les produits à base de soja. Il est également important de se reposer suffisamment, car cela affecte les niveaux d’hormones dans votre corps. Les troubles mentaux peuvent également perturber votre système endocrinien.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Partager cet article

Découvrez HairyBooster

Le seul complément qui stimule vraiment la croissance de vos cheveux en un temps record !
Découvrez-le
close-link