Chute de cheveux : Quand consulter ?

Chute de cheveux : Quand consulter ?
Sommaire
Partager cet article
Temps de lecture : 4 minutes

Les personnes qui subissent une perte de cheveux sont souvent lentes à réagir. Elles ne savent pas si c’est normal, si elles doivent s’inquiéter ou parce qu’elles croient qu’il n’y a pas de solutions. Il existe des solutions. Il est possible de prévenir la chute des cheveux en s’y attaquant tôt. Comment reconnaître une chute de cheveux anormale et quand il faut consulter. Conseils et explications.

Les signes de la chute des cheveux

De manière naturelle, nous perdons 50 à 100 cheveux par jour. Il faut s’inquiéter si la perte de cheveux est supérieure à ce chiffre.

Il est difficile d’estimer la perte de cheveux au cours d’une journée donnée. Il n’y a aucun moyen de la compter. Le plus simple est d’observer la progression de la perte de cheveux. Vous devez vous inquiéter si vous commencez à perdre plus de cheveux.

Il est normal de s’inquiéter lorsque :

  • Lorsque vous vous lavez les cheveux ou que vous les brossez, vous pouvez en perdre beaucoup.
  • Des cheveux se retrouvent sur votre oreiller, vos vêtements ou le sol.
  • Vous avez l’impression que vos cheveux sont plus fins et plus fragiles.
  • Vous pouvez voir votre cuir chevelu plus clairement qu’auparavant.
  • Cette perte de cheveux se produit depuis au moins deux à trois mois consécutifs.

Ces signes indiquent que vous devez consulter un médecin.

Qui dois-je consulter au sujet de la perte de cheveux ?

La perte de cheveux au printemps et à l’automne peut être normale. Cependant, elle peut aussi être causée par des carences nutritionnelles, des changements hormonaux, le stress ou un manque de sommeil. Une perte de cheveux temporaire peut survenir après un choc médical ou émotionnel, une intervention chirurgicale ou une perte de poids importante. Elle survient également à la suite d’un traitement par des médicaments anticancéreux tels que la warfarine ou les anticoagulants.

A LIRE  Compléments alimentaires pour cheveux gras : comment les choisir ?

Le médecin généraliste

Nous vous recommandons de consulter votre médecin généraliste si vous n’êtes pas sûr de la cause de votre chute de cheveux. Pour déterminer la cause de la perte de cheveux, une analyse de sang est la meilleure solution. C’est le meilleur moyen pour votre médecin de déterminer s’il y a des carences nutritionnelles.

Votre médecin peut vous orienter vers un autre professionnel de santé si les résultats de votre analyse de sang ne sont pas anormaux.

Le dermatologue

On a tendance à l’oublier, mais la santé des cheveux et celle du cuir chevelu sont étroitement liées. Les cheveux peuvent être affectés par certaines affections cutanées.

Un cuir chevelu sain peut entraîner une diminution de la croissance des cheveux et une faiblesse des racines, ce qui peut provoquer la chute des cheveux.

Un dermatologue peut examiner votre cuir chevelu pour déterminer si la cause de la chute des cheveux peut être liée à une affection ou à une maladie de la peau. S’il n’y a pas d’indication de maladie ou d’affection cutanée, le problème peut être hormonal.

L’endocrinologue

97 % de la perte de cheveux chez l’homme est causée par des androgènes, c’est-à-dire des déséquilibres hormonaux, comme la testostérone. Les déséquilibres hormonaux peuvent également provoquer la chute des cheveux chez les femmes. Une perte de cheveux importante peut survenir pendant les menstruations, la grossesse et la ménopause.

Un endocrinologue peut vous aider à déterminer les raisons hormonales de votre chute de cheveux. Le traitement consistera à rétablir un équilibre hormonal.

Psychologue, ou sophrologue

Nous vous recommandons de consulter un professionnel de la santé si votre chute de cheveux est due au stress. Les psychologues et les psychiatres sont les mieux placés pour vous aider. Cependant, les médecines douces comme l’hypnose et la kinésithérapie peuvent être utiles (sophrologie ou EMDR). ).

Vous pouvez également trouver la sérénité à travers certaines pratiques et sports (yoga méditation, art thérapie, etc.). ).

A LIRE  Cheveux poreux : Quelle solution pour remédier à ce problème ?

Pour limiter les dégâts, il faut réagir vite

La règle d’or en matière de chute de cheveux est d’agir rapidement. N’attendez pas qu’elle passe. Prenez immédiatement le problème à bras le corps. Votre traitement sera plus efficace si vous le prenez tout de suite.

Sans parler du préjudice psychologique que la perte de cheveux peut causer. Dépression, anxiété, perte de confiance en soi et d’estime de soi. Il peut être difficile de perdre ses cheveux.

Vous pouvez minimiser les dommages causés à vos cheveux et à votre moral en réagissant rapidement.

Comprendre le cycle de vie naturel des cheveux

Le cycle de vie du cheveu est composé de trois phases.

  • La phase anagène (croissance), dure entre 2 et 5 ans, et les cheveux poussent de 10 à 15 cm par an.
  • La phase de repos (phase catagène), dure de deux à trois semaines. Elle consiste en l’arrêt ou la croissance progressive des cheveux.
  • La chute (phase télogène), dure environ trois mois. Pendant cette période, le cheveu tombe jusqu’à ce qu’un nouveau follicule pileux puisse le remplacer.

L’équilibre du cycle de vie du cheveu est délicat et peut être affecté par de nombreux facteurs.

Facteurs ayant un impact sur la santé des cheveux

Régime alimentaire

La santé des cheveux est une question de nutrition. Les cheveux ont besoin d’un niveau élevé de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments pour rester en bonne santé. La santé de vos cheveux sera affectée si votre alimentation n’est pas assez variée ou ne fournit pas tous les nutriments dont votre corps a besoin.

Des cheveux sains commencent par des habitudes alimentaires saines.

Équilibre des hormones

La majorité des chutes de cheveux que connaissent les hommes sont d’origine hormonale. Les femmes sont également concernées : Entre 15 et 20 % des chutes de cheveux chez les femmes sont dues à des déséquilibres hormonaux (menstruation/grossesse, ménopause).

A LIRE  Tout savoir sur le spécialiste du cuir chevelu

Les hormones ont un impact énorme sur la santé des cheveux. Il est important de vérifier votre équilibre hormonal lorsque vous constatez une chute de cheveux.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les hormones et la chute des cheveux.

Mode de vie

Les facteurs liés au mode de vie, tels que le manque de sommeil, le stress, l’inactivité et les mauvaises habitudes comme le tabagisme, l’alcoolisme ou la toxicomanie, peuvent tous avoir un impact important sur votre mode de vie. Ils peuvent tous avoir un impact important sur votre santé globale, ainsi que sur celle de vos cheveux.

Par-dessus tout, prenez soin de vos cheveux.

De bonnes habitudes :

  • L’exercice régulier est un excellent moyen d’améliorer votre santé et de réduire le stress.
  • Dormez suffisamment
  • Restez hydraté (1 à 2 litres par jour).
  • Adoptez une alimentation riche en nutriments
  • De bons produits capillaires sont essentiels
  • Lorsque vous êtes en vacances, protégez vos cheveux des rayons UV.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Partager cet article

Découvrez HairyBooster

Le seul complément qui stimule vraiment la croissance de vos cheveux en un temps record !
Découvrez-le
close-link