Alopécie frontale – Causes, symptômes et traitements

Alopécie frontale - Causes, symptômes et traitements
Sommaire
Partager cet article
Temps de lecture : 5 minutes

L’alopécie frontale est une maladie auto-immune rare qui affecte les follicules frontaux du cuir chevelu. Dans cet article, nous abordons les causes, les symptômes et les traitements de cette affection. Nous abordons également la coexistence avec des troubles auto-immuns. Si vous pensez que vous ou votre proche souffrez de cette maladie, consultez votre médecin.

Les symptômes de l’alopécie frontale

La ligne des cheveux à l’avant de la tête est souvent en recul. Cette affection, appelée alopécie fibrosante frontale, entraîne une détérioration de la ligne des cheveux avec le temps. Elle peut provoquer des rougeurs et une desquamation de la peau autour des follicules pileux. Les poils qui tombent ne repoussent pas non plus. La zone affectée peut également paraître plus pâle que le reste du front.

Divers traitements sont disponibles pour l’alopécie fibrosante frontale. En général, les dermatologues utilisent des corticostéroïdes pour réduire l’inflammation dommageable. Ceux-ci peuvent être injectés dans le cuir chevelu ou administrés sous forme de solutions topiques à utiliser à domicile. D’autres médicaments, comme l’hydroxychloroquine, peuvent également contribuer à réduire les démangeaisons et la douleur causées par cette affection. Les tétracyclines peuvent également calmer l’inflammation et favoriser la repousse des cheveux.

L’alopécie fibrosante frontale est généralement observée chez les femmes d’origine africaine. Les symptômes sont plus subtils chez les femmes africaines que chez les femmes caucasiennes. Elle est souvent associée au lichen plan pigmentaire et peut passer inaperçue. Une biopsie de la peau peut être nécessaire pour exclure d’autres formes d’alopécie cicatricielle.

Ce type d’alopécie tend à se produire principalement chez les femmes ménopausées, bien qu’il ait été observé chez les hommes. Occasionnellement, cette affection peut toucher les enfants. Chez les femmes, les premiers symptômes peuvent inclure des démangeaisons et des brûlures. Dans les stades ultérieurs, les symptômes seront moins graves ou inexistants.

Un autre symptôme de l’alopécie fibrosante frontale est la présence de bosses violettes sur le front. Les patients atteints de cette affection peuvent également présenter un lichen plan, une maladie inflammatoire de la peau. Cette affection cutanée se caractérise généralement par de petites papules qui démangent et qui peuvent apparaître sur le visage, dans la cavité buccale et sur la zone vulvo-vaginale.

Bien que la cause de l’alopécie fibrosante frontale soit inconnue, la génétique et la suractivité du système immunitaire peuvent être impliquées. Ce type d’alopécie peut être héréditaire ou acquis. Un diagnostic de l’affection à un stade précoce peut minimiser les effets psychosociaux et psychologiques.

A LIRE  Quel est l'impact de l'alcool sur les cheveux ?

Les patients atteints d’AFA perdent souvent leurs cheveux sur les bras, les jambes et le pubis. Les cils et les sourcils sont également fréquemment touchés.

Causes de l’alopécie frontale chez l’homme et la femme

La cause exacte de l’alopécie frontale n’est pas claire. Certains experts pensent qu’elle est due à des déséquilibres hormonaux. L’inflammation de la glande sébacée, qui est située près de la région des cellules souches du follicule pileux, est un autre coupable possible. La maladie se manifeste par des plaques rouges et squameuses sur le cuir chevelu. Ces plaques finissent par se cicatriser et provoquent une perte de cheveux permanente le long de la ligne frontale.

Chez les patients atteints d’alopécie fibrosante frontale, les follicules pileux peuvent se cicatriser, ce qui inhibe leur capacité à produire des cheveux. Les chercheurs tentent toujours de comprendre les causes de cette affection. Dans une étude portant sur 29 patients atteints d’alopécie fibrosante frontale, les chercheurs ont découvert que plus de la moitié d’entre eux souffraient d’un trouble auto-immun. Toutefois, d’autres études sont nécessaires pour déterminer s’il existe un lien entre les deux affections.

La génétique est une autre cause de l’alopécie frontale. L’alopécie frontale fibrosante a une histologie similaire à celle du lichen planopilaire. Les patients atteints de cette maladie présentent généralement une perte de cheveux frontale accompagnée de papules faciales. Cette affection entraîne également une perte permanente des cils.

Il existe plusieurs traitements disponibles pour l’alopécie fibrosante frontale. Cependant, les résultats sont mitigés. Certaines personnes ont du succès avec ces traitements, tandis que d’autres ne trouvent jamais de soulagement à leurs symptômes. Les corticostéroïdes topiques sont souvent appliqués sur le front du cuir chevelu et peuvent être utilisés en conjonction avec d’autres traitements. Le tacrolimus, un type de médicament qui supprime le système immunitaire, est un autre traitement qui peut aider.

L’alopécie fibrosante frontale entraîne une perte de cheveux le long de la ligne frontale et dans la ligne temporale. La perte de cheveux conduit progressivement à la calvitie. Les patients peuvent également développer une perte de cheveux sur d’autres parties du corps, notamment les sourcils. La peau de cette zone peut devenir écailleuse, rouge et floconneuse.

A LIRE  Utilisez le sélénium pour avoir des cheveux plus vigoureux

Bien que cette affection soit plus fréquente chez les femmes, elle peut également se produire chez les hommes. Les patients masculins peuvent également avoir des problèmes de croissance de la barbe ou des pattes. C’est pourquoi il est important de chercher un traitement pour l’alopécie fibrosante frontale dès que vous la soupçonnez.

Le symptôme le plus courant de l’alopécie frontale est un recul de la ligne des cheveux. En outre, les patients atteints d’alopécie frontale peuvent également développer des papules faciales. Seul un professionnel de la santé peut diagnostiquer cette affection et prescrire le traitement médical adéquat.

Traitements de l’alopécie frontale

Les traitements de l’alopécie frontale visent à prévenir les cicatrices permanentes et la perte de cheveux. L’objectif principal de ces traitements est de minimiser l’inflammation et de ralentir la progression de la maladie. La dermatoscopie et les moulages péripilaires sont utiles pour évaluer l’activité de la maladie. Cependant, un diagnostic précoce est nécessaire pour un traitement réussi.

Différents médicaments sont disponibles pour traiter l’alopécie frontale. Les corticostéroïdes topiques sont souvent prescrits par un dermatologue pour réduire l’inflammation. Une autre option de traitement est le Tacrolimus, un médicament immunosuppresseur. Des agents systémiques tels que le méthotrexate et le finastéride sont également utilisés dans le traitement de l’alopécie frontale fibrosante.

L’alopécie fibrosante frontale est une affection dans laquelle le cuir chevelu perd ses cheveux à l’avant. Elle peut également affecter les sourcils et les cils. Cette affection est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes et on pense qu’il s’agit d’une maladie auto-immune. Les personnes souffrant de problèmes de santé sous-jacents tels que des troubles de la thyroïde ou un diabète de type 2 peuvent également en souffrir.

Les traitements de l’alopécie frontale sont limités. Il faut parfois des mois ou des années pour qu’un patient réponde au traitement. Cependant, le patient dans le cas décrit ci-dessus a pu constater une amélioration partielle dans les deux mois suivant le début de toutes les thérapies. Il s’agit d’une amélioration significative de l’état du patient.

Les patients atteints d’alopécie fibrosante frontale devront subir une biopsie pour confirmer le diagnostic. Les symptômes de la maladie sont généralement diffus, linéaires ou upsilon, et peuvent inclure les cils ou les sourcils. La maladie se caractérise également par des papules faciales.

A LIRE  Produit Anti-Chute de Cheveux pour Hommes : Comprendre et Réagir

Coexistence avec des troubles auto-immuns

Les maladies auto-immunes ont une pathogenèse compliquée et sont difficiles à diagnostiquer et à traiter. Si la cause de l’alopécie fibrosante frontale reste inconnue, l’association avec d’autres maladies auto-immunes suggère que ces affections sont liées au même mécanisme auto-immun sous-jacent. Des études complémentaires sont nécessaires pour déterminer si la coexistence de ces maladies est due à une prédisposition génétique commune ou à une réponse immunitaire commune. Dans l’intervalle, l’utilisation d’inhibiteurs de JAK/STAT pourrait contribuer au traitement de plusieurs maladies cutanées auto-immunes.

La génétique est probablement un facteur contribuant à l’association entre ces maladies. Les patients atteints d’alopécie fibrosante frontale présentent également d’autres maladies auto-immunes, notamment le vitiligo, le lichen scléreux génital, le vitiligo et le diabète. D’autres études sont nécessaires pour déterminer s’il s’agit d’une cause sous-jacente commune, ou si un type d’alopécie est associé à une autre maladie auto-immune.

L’alopécie frontale fibrosante est un type d’alopécie cicatricielle qui se traduit par de minuscules papules sur la région fronto-temporale. Chez les femmes ménopausées, ce trouble est souvent associé au lupus systémique.

Dans une étude récente, les chercheurs ont étudié 29 patients atteints de FFA qui présentaient également un DLE et une photosensibilité. Les chercheurs pensent que l’auto-immunité est la cause sous-jacente de l’AFP et que la maladie auto-immune peut la déclencher. Toutefois, d’autres recherches sont nécessaires pour confirmer cette association.

La coexistence de l’alopécie frontale et de troubles auto-immuns est un phénomène peu courant. Les patients atteints des deux maladies ont souvent des caractéristiques démographiques et un bagage génétique communs. En outre, les deux maladies présentent une pathologie similaire. Le diagnostic peut être posé avec l’aide d’un dermatologue spécialisé.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Partager cet article

Découvrez HairyBooster

Le seul complément qui stimule vraiment la croissance de vos cheveux en un temps record !
Découvrez-le
close-link