Stress de rentrée et perte de cheveux : Quelles sont les conséquences ?

Le stress de la rentrée et la perte de cheveux
Sommaire
Partager cet article
Temps de lecture : 4 minutes

Si la rentrée des classes peut être un moment de joie pour certains, elle peut être une source de stress pour d’autres. De nombreuses personnes perdent leurs cheveux pendant cette période. Quel est le lien entre la perte de cheveux et la rentrée des classes ? Que pouvez-vous faire pour y remédier ? Conseils et explications.

L’automne arrive, les vacances sont terminées et le moral est au beau fixe. On ne peut que constater que le mois de septembre est chargé d’émotions, d’anxiété et de stress. Mais ce n’est pas tout.

La rentrée des classes signifie pour beaucoup un changement de cheveux. Ils sont plus fins et cassants, et les cheveux tombent plus souvent que d’habitude. Ils sont partout : sur l’oreiller, sur le sol et dans nos vêtements.

Quelles sont les causes de la chute des cheveux due au stress de la rentrée scolaire ?

Le début de l’année scolaire peut être stressant et provoquer des réactions physiques, comme la perte de cheveux, un choc ou un traumatisme.

Ce phénomène est assez facile à comprendre : Lorsqu’il y a un stress, qu’il soit physique ou mental, le corps libère des hormones (adrénaline androgènes, cortisol…), et des radicaux libres) pour se défendre. Cette perturbation ne résiste pas aux follicules pileux.

Un “effluvium télogène” est un état dans lequel les cheveux tombent après une expérience ou une période stressante. Une perturbation du cycle de vie naturel des cheveux.

Le cycle de vie des cheveux comporte trois phases :

  • La phase anagène (croissance), dure entre 2 et 5 ans, et les cheveux poussent de 10 à 15 cm chaque année.
  • La phase de repos (phase catagène), dure de deux à trois semaines. Elle consiste en l’arrêt ou la croissance progressive des cheveux.
  • La chute (phase télogène) dure environ trois mois. Lorsqu’un nouveau follicule pileux est disponible, le cheveu tombe.
A LIRE  TOP 7 des ingrédients à éviter pour les cheveux

A lire aussi : Luxeol cheveux avis

Ce cycle de vie peut être perturbé par le stress. Le cheveu entre alors plus rapidement dans la phase de repos ou de chute. Il s’affaiblit et tombe. Il devient cassant et tombe.

Normalement, nous perdons entre 50 et 100 cheveux par jour. L’effluvium télogène peut entraîner une perte de cheveux allant jusqu’à 300 par jour.

Comment prévenir la chute des cheveux due au stress

Il n’y a pas de solution à la perte de cheveux liée au stress. Et ce, à moins de réduire le stress. Il est important d’être patient et de permettre aux cheveux de commencer un nouveau cycle.

La bonne nouvelle est que la perte de cheveux causée par le stress n’a généralement pas de répercussions à long terme. L’effluvium télogène n’est pas connu pour provoquer une perte de cheveux permanente ou une calvitie.

Cela n’est vrai que si la situation n’est pas très fréquente et sans surprise. Le système hormonal peut être davantage perturbé en cas de périodes de stress fréquentes. Cela peut avoir de graves conséquences sur la croissance des cheveux.

Cet état de tension peut entraîner la chute des cheveux en provoquant un déclin progressif des vitamines, des minéraux et des nutriments. La kératine, une protéine essentielle aux cheveux, sera gravement endommagée par le stress. Non seulement les cheveux seront plus faibles, mais ils seront également carencés en tous les nutriments dont ils ont besoin pour se renforcer.

Les personnes touchées par le stress doivent apprendre à le gérer.

Vous constatez une perte de cheveux plusieurs mois après le stress ? C’est possible. Il est possible de perdre ses cheveux après un changement hormonal, le stress ou la fatigue. Cela peut se produire trois à six mois plus tard.

Si vous constatez une perte de cheveux due au stress, voici nos suggestions :

  • Faites de votre mieux pour réduire le niveau de stress et l’éliminer de votre vie. La meilleure façon de résoudre le problème est de s’attaquer à sa cause profonde.
A LIRE  Shampoing Anti-Dermite Séborrhéique : Les Meilleurs Produits

Même si la situation est temporaire, vous pouvez prendre des mesures pour améliorer votre bien-être mental et physique. Vous pouvez méditer, faire de l’exercice régulièrement, manger des aliments sains et dormir suffisamment. Vous pouvez prendre soin de vous en vous accordant des moments de qualité, comme un massage, une promenade dans la nature, un bain chaud ou une nuit avec quelqu’un que vous aimez. Tout ce qui vous permet de vous détendre est une bonne chose !

Même si la situation est temporaire, vous pouvez prendre des mesures pour améliorer votre bien-être mental et physique. Méditez, faites régulièrement de l’exercice, mangez sainement et dormez suffisamment. Vous pouvez prendre soin de vous en vous accordant du temps de qualité, comme un massage, une promenade dans la nature, un bain chaud ou une nuit avec quelqu’un que vous aimez. Tout ce qui vous permet de vous détendre est une bonne chose !

Vous pouvez envisager les changements positifs que vous pouvez apporter à votre vie pour réduire le stress s’il persiste. Vous devriez vous entourer de personnes qualifiées qui peuvent vous aider à identifier et à mettre en œuvre ces changements (thérapeutes …)., psychologues, coachs).

  • Gardez les choses en perspective et gardez les yeux sur le bon côté des choses. Gardez à l’esprit les années passées qui ont été fructueuses. Pensez aux futures vacances que vous pourriez prendre et considérez chaque jour individuellement. Le stress est souvent causé par l’idée de gravir une montagne. Il sera plus facile de prendre chaque jour comme il vient.

Profitez des aspects positifs de la rentrée, tels que les nouveaux projets, les retrouvailles avec les personnes aimées ou la reprise des activités qui vous passionnent.

  • Prenez soin de vos cheveux. Pendant quelques minutes, massez quotidiennement votre cuir chevelu pour favoriser la microcirculation. Cela aidera à soulager les racines et à stimuler la circulation sanguine. Utilisez le bout de vos doigts pour déplacer doucement vos cheveux autour de votre tête.
A LIRE  Pelade, alopécie, quels traitements et quelles sont les conséquences ?

Vous pouvez nourrir vos cheveux de manière interne avec une alimentation saine et variée. La santé des cheveux dépend de la façon dont vous absorbez certains nutriments (vitamine C, vitamine C et vitamines B) dans votre alimentation. Il se peut que vous subissiez une perte de cheveux de manière inhabituelle. C’est un signe que vos cheveux sont déjà faibles et que vous avez des carences nutritionnelles.

Vous devrez compléter votre alimentation par un régime varié et équilibré pour vous assurer d’obtenir la bonne quantité de nutriments. La supplémentation en vitamines, minéraux et oligo-éléments doit être envisagée en qualité et en quantité.

Si vous souffrez d’une perte de cheveux excessive ou si vous remarquez des zones où les cheveux sont nettement moins nombreux, consultez un dermatologue ou un médecin. Vous serez en mesure de mieux vous rétablir si vous disposez d’un bon diagnostic.

Passez un bel automne !

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Partager cet article

Découvrez HairyBooster

Le seul complément qui stimule vraiment la croissance de vos cheveux en un temps record !
Découvrez-le
close-link