Pelade, alopécie, quels traitements et quelles sont les conséquences ?

Pelade, alopécie, quels traitements et quelles sont les conséquences ?
Sommaire
Partager cet article
Temps de lecture : 3 minutes

L’alopécie peut survenir à tout âge, mais elle est plus fréquente chez les jeunes de moins de 20 ans. Les adolescents sont les plus susceptibles de souffrir d’une faible estime de soi, d’anxiété et de peur du regard des autres.

Qu’est-ce que l’alopécie ?

Maladie inflammatoire chronique des follicules pileux appelée pelade. La manifestation la plus courante se situe sur le cuir chevelu. Cependant, elle peut aussi toucher d’autres zones du corps comme les sourcils, la barbe et les aisselles .

Cette maladie auto-immune, également connue sous le nom d’alopécie par plaques, a pour particularité que l’organisme s’attaque à ses cellules, plus précisément à celles qui abritent les racines des cheveux et/ou des poils. Les follicules pileux tombent de façon spectaculaire s’ils sont attaqués à la racine.

Bien que cette maladie ne soit pas considérée comme grave, elle ne doit pas être ignorée. Elle peut avoir de graves répercussions sur la qualité de vie et le bien-être psychologique des personnes qui en sont atteintes.

Elle peut toucher n’importe qui, quels que soient son âge, son sexe ou son état de santé général. Elle n’est pas rare. On estime qu’environ 1,7 % des personnes en feront l’expérience au cours de leur vie. Elle peut se manifester par vagues et non pas une seule fois. Certaines personnes peuvent connaître de multiples récurrences.

L’alopécie peut être causée par plusieurs facteurs

On ignore encore quelle est la cause exacte de cette maladie. Il est impossible de prévenir cette maladie. Les facteurs potentiels sont le stress, les chocs émotionnels, l’exposition à des substances toxiques et les infections virales. Une alimentation équilibrée et une nutrition variée sont des facteurs clés de la santé des cheveux. Toutefois, des carences nutritionnelles peuvent également entraîner une alopécie.

Comment reconnaître l’alopécie

Parce qu’il se caractérise par une perte soudaine de cheveux par petites plaques, ce type de perte de cheveux est facile à identifier. Il est différent de la “perte de cheveux androgène”, qui est plus souvent associée à l’âge, à la génétique ou à un déséquilibre hormonal, et qui se caractérise par une perte de cheveux diffuse.

A LIRE  La thyroïde peut-elle influencer la perte de cheveux ?

L’alopécie androgénique peut entraîner une perte de cheveux dans certaines zones (front et tempes, arrière de la tête, etc.). Cependant, les cheveux tombent de manière uniforme. L’alopécie peut entraîner une perte de cheveux sur de grandes zones ou une disparition complète.

Que faire si vous êtes atteint d’alopécie ?

La bonne nouvelle est que l’alopécie peut être inversée, à condition que les follicules aient été endommagés, mais pas détruits. Il n’y a pas de règle unique qui fonctionne pour tout le monde et la croissance des cheveux n’est pas toujours prévisible.

Réagir rapidement est le meilleur moyen d’augmenter vos chances de retrouver une bonne santé capillaire. La première étape consiste à consulter un dermatologue ou un médecin pour obtenir un diagnostic. Le plus souvent, un traitement renforçant le système immunitaire est recommandé.

De nombreux facteurs peuvent être à l’origine de l’alopécie. Il est important de s’attaquer à toutes les causes possibles en adoptant un mode de vie plus sain. Vous devez favoriser le sommeil et l’activité physique. De plus, vous devriez essayer des techniques de relaxation telles que le yoga, la méditation, la sophrologie et l’ASMR …). Enfin, veillez à vérifier votre alimentation et à vous supplémenter en vitamines, minéraux et oligo-éléments spécifiques aux femmes et aux hommes.

Comment aider mon adolescent qui perd ses cheveux ?

Mon fils de 15 ans a des problèmes de perte de cheveux, de cils et de sourcils. Bien qu’il essaie de me dire que cela ne le dérange pas, je peux voir la douleur dans ses yeux. Il n’y a rien de pire pour une mère que de voir son enfant souffrir et de ne pas pouvoir l’aider.

(Amélie – Employée de bureau)

Une fois le diagnostic posé, et le traitement mis en place, il est important de soutenir votre enfant sur le plan moral. Pour aider votre enfant à traverser cette période difficile, il est important de lui apporter soutien et réconfort. Pour maintenir la confiance de votre adolescent, encouragez-le à prendre soin de lui. Si votre adolescent ressent le besoin de parler à un psychologue, vous pouvez l’aider à traverser cette période difficile.

A LIRE  La testostérone est-elle responsable de la calvitie masculine ?

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Partager cet article

Découvrez HairyBooster

Le seul complément qui stimule vraiment la croissance de vos cheveux en un temps record !
Découvrez-le
close-link