Grosse calvitie : Les traitements disponibles

Grosse calvitie
Sommaire
Partager cet article
Temps de lecture : 6 minutes

Il existe différents traitements de la grosse calvitie, notamment la transplantation d’unités folliculaires, le traitement par expanseur tissulaire et la chirurgie de transplantation capillaire. Certaines de ces méthodes permettent de traiter la calvitie en une seule séance, tandis que d’autres nécessitent plusieurs séances. La première technique repose sur le micro-moteur, qui permet d’implanter avec précision les follicules pileux. Une seule séance de cette procédure permet d’implanter environ 7 000 follicules. La technique DHI, quant à elle, utilise un dispositif appelé CHOI Pen Implanter qui ressemble à un stylo. Ce dispositif permet une implantation simultanée, ce qui réduit le temps d’implantation. Ces deux méthodes permettent d’obtenir une densité maximale de cheveux.

Chirurgie de transplantation capillaire

Un chirurgien peut vous aider à restaurer vos follicules pileux grâce à la chirurgie capillaire. Toutefois, les nouveaux cheveux ne repousseront pas immédiatement après l’opération. Les follicules pileux s’amincissent avec le temps en raison de facteurs naturels, et vous devrez subir une autre intervention de greffe de cheveux pour inverser les résultats. Toutefois, si vous craignez de perdre à nouveau vos cheveux à l’avenir, vous pouvez chercher d’autres solutions, comme la thérapie au laser de faible intensité, qui arrêtera la chute des cheveux et préviendra toute nouvelle perte. Vous devriez également parler à votre médecin des éventuelles complications liées à la chirurgie avant de la subir.

L’opération de greffe de cheveux peut prendre quelques semaines, mais la plupart des patients verront des résultats au bout de six à neuf mois. Au cours des premiers mois suivant l’opération, les cheveux transplantés commenceront à tomber. Après six à neuf mois, les nouveaux cheveux commenceront à pousser et le site de la greffe se réduira à une ligne d’incision à peine visible. Les cheveux environnants finiront par recouvrir la ligne d’incision, afin qu’elle n’affecte pas votre apparence.

Le chirurgien commence par prélever une fine bande de cuir chevelu dans la zone donneuse. Il injecte ensuite un médicament pour engourdir l’arrière de la tête. Le chirurgien choisit ensuite l’une des deux méthodes pour transplanter les follicules pileux dans la zone chauve. La première est connue sous le nom de FUSS (follicular unit strip surgery). Le chirurgien retire une bande de peau de la zone donneuse, qui peut mesurer entre 15 et 25 cm de long. La zone donneuse est ensuite fermée par des points de suture. Les cheveux greffés vont pousser dans la zone chauve comme des cheveux normaux.

Une fois l’opération terminée, les patients devront se reposer et suivre les instructions de leur chirurgien. Ils devront peut-être porter un bandage ou un grand pansement chirurgical pendant les premiers jours. Les patients devront éviter les activités intenses pendant environ deux semaines après l’opération. Pendant quelques semaines après l’opération, les patients peuvent ressentir un certain engourdissement et des croûtes. La plupart des patients verront d’excellents résultats dans les quatre à six mois, mais certains auront besoin de plusieurs traitements pour obtenir l’aspect souhaité.

A LIRE  Trouver le bon produit pour l'alopécie

Après l’opération de greffe de cheveux, les patients peuvent se voir prescrire des médicaments contre la douleur pendant quelques jours. Certains devront peut-être porter des bandages pour maintenir le cuir chevelu dans une position confortable. Le cuir chevelu sera nettoyé avant l’opération et recouvert de gaze. Certains patients peuvent également avoir besoin d’un bandage compressif pour maintenir la zone propre.

Les fientes de pigeon guérissent la calvitie

Si vous vous êtes déjà demandé si les fientes de pigeon pouvaient guérir la grande calvitie, vous n’êtes pas seul. Les anciens médecins grecs et romains ont suggéré des remèdes similaires, notamment l’urine de chèvre et les fientes de pigeon. Ces remèdes ont fonctionné pour des milliers de personnes. Cependant, vous devez toujours être prudent quant à leurs risques pour la santé et vous assurer de suivre les instructions figurant sur l’étiquette du produit.

L’utilisation la plus ancienne des fientes de pigeon contre la perte de cheveux remonte à 1550 avant J.-C.. J.-C. Le médecin grec Hippocrate était un grand adepte de la fiente de pigeon comme remède contre la calvitie. Il pensait qu’en mélangeant les fientes avec du raifort, du cumin et des orties, les cheveux repoussaient. De même, une recette égyptienne suggérait de mélanger des piquants de hérisson avec de l’huile et du miel ou d’utiliser des raclures d’ongles. Même Jules César, le dictateur romain et père de la République romaine, a essayé de faire repousser ses cheveux. Il portait également une couronne de laurier pour cacher son crâne brillant.

Certains médecins antiques ont essayé de nombreux remèdes différents, allant de l’utilisation de fientes de pigeon au broyage de dents de souris et de cheval. Un remède antique consistait même à utiliser les orteils et le sabot d’un âne. Cependant, ce n’est que lors d’expériences récentes que les scientifiques ont pu prouver que les fientes de pigeon pouvaient effectivement faire repousser les cheveux. En fait, une expérience récente sur des souris a montré que cette méthode permet de faire repousser les follicules pileux à partir de zéro. Cette recherche révolutionnaire peut potentiellement aider des millions de personnes atteintes d’alopécie.

Les fientes de pigeon contiennent une variété de maladies. Certaines de ces maladies sont parasitaires et peuvent provoquer des diarrhées et des vomissements. D’autres sont bactériennes, notamment la salmonellose et la colibacillose. Et il existe également plusieurs infections virales. Parmi les plus courantes, citons l’herpèsvirus, le circovirus et le circovirus. Ces virus sont répandus chez les pigeons sauvages et signalés sporadiquement dans les troupeaux captifs.

A LIRE  Comment lutter contre la chute de cheveux chez les hommes ?

Les céréales doivent contenir une poudre blanche. Si elle est humide, des membranes jaunes peuvent être présentes. Les autres symptômes de la maladie sont la conjonctivite, la dacrocystite et la pharyngite. En fonction des conditions environnementales, cette maladie peut affecter de nombreuses espèces de pigeons.

Transplantation d’unités folliculaires

La transplantation d’unités folliculaires, ou FUT, est une procédure visant à restaurer la croissance des cheveux dans les zones dégarnies. Il s’agit d’une procédure peu invasive, avec peu d’inconfort postopératoire et de cicatrices. La plupart des patients se rétablissent en sept jours environ après l’intervention. L’intervention consiste à prélever de petits greffons sur le site donneur.

L’intervention est réalisée dans le cabinet du médecin, où le chirurgien prépare la zone chauve et injecte un médicament anesthésiant. Ensuite, le chirurgien choisit parmi deux méthodes de transplantation de cheveux : la chirurgie par bandelette d’unités folliculaires (FUSS) et l’extraction d’unités folliculaires (FUTI). La procédure FUSS consiste à enlever une bande de peau de 15 à 25 cm à l’arrière du cuir chevelu. Une fois la bandelette enlevée, le cuir chevelu est suturé. En quelques semaines, la ligne des cheveux repoussera et recouvrira la zone FUTS.

Les unités folliculaires sont des entités fonctionnelles distinctes. Lors de leur transplantation, elles sont prélevées dans leur état entier pour maximiser la croissance et la survie des greffons. La FUE est une procédure plus récente qui peut couvrir une zone de traitement plus petite que la FUT. Cette procédure peut être plus coûteuse que la FUT, mais le coût par greffon est beaucoup plus faible.

La transplantation d’unités folliculaires imite le processus de croissance naturelle des cheveux. Elle utilise des follicules pileux individuels provenant d’un donneur. Les greffons de cheveux sont disposés en groupes de un à quatre cheveux par follicule. Les greffons sont disposés de manière à paraître plus naturels, car les cheveux ont tendance à se répartir sur la surface du cuir chevelu.

Les greffons capillaires sont prélevés de différentes manières. L’une d’elles consiste à utiliser un dispositif de néogreffe pour séparer les follicules pileux individuels d’une bande de peau du donneur. Les greffons sont ensuite placés dans les zones clairsemées du cuir chevelu du receveur. Une fois la cicatrisation terminée, le site donneur ne présente qu’une fine cicatrice linéaire. Cette cicatrice est presque indétectable.

La zone donneuse est une partie cruciale du processus chirurgical de restauration des cheveux. Les unités folliculaires sont prélevées dans la zone donneuse, généralement à l’arrière de la tête. Cette zone présente des caractéristiques spécifiques qui la rendent résistante aux effets de la dihydrotestostérone, une hormone androgène. De même, la DHT affecte l’apport nutritionnel des cheveux, les rendant plus faibles et plus fins.

A LIRE  Fibres Capillaires et Dangers

Traitement par expanseur tissulaire

Le traitement par expanseur tissulaire pour la grande calvitie est une procédure cosmétique visant à restaurer une grande zone de peau chauve. En fonction de l’étendue de la calvitie, plusieurs expanseurs peuvent être placés sur le cuir chevelu. L’intervention se déroule sous anesthésie générale. Une petite incision est pratiquée sur le cuir chevelu, généralement le long du côté radial, et les extenseurs sont insérés par une approche paralésionnelle. Il est conseillé aux patients de prendre des antibiotiques pendant et après l’opération.

Les patients doivent être en relativement bonne santé et être non-fumeurs. Ils ne doivent pas non plus avoir subi d’intervention chirurgicale ou de radiothérapie antérieure. L’intervention dure généralement 90 minutes et nécessite quelques jours de récupération. Les patients subissent généralement l’intervention lorsqu’ils sont en vacances d’été ou en vacances prolongées.

L’expanseur tissulaire peut être utilisé à des fins de reconstruction et d’esthétique. Il peut également être utilisé pour traiter le syndrome de la bande amniotique et réparer des cicatrices. Toutefois, cette procédure n’est pas sans risques. Les complications les plus importantes signalées sont l’exposition de l’implant et l’infection. Pour éviter ces complications, l’intervention est généralement réalisée sous anesthésie générale.

Ce traitement n’est pas une solution à long terme pour la grande calvitie. De multiples interventions peuvent être nécessaires. Il prend également beaucoup de temps et implique plusieurs visites en ambulatoire. La technique la plus courante implique deux étapes : une pour l’implant et une pour le permanent. L’implant pouvant se déplacer légèrement, le patient doit attendre plusieurs mois après la pose de l’implant pour commencer à utiliser les nouveaux mamelons.

La première étape du traitement de la grande calvitie par expanseur tissulaire consiste à mettre en place une équipe de traitement multidisciplinaire. L’équipe doit être en mesure de coordonner la radiothérapie préopératoire avec le radiologue et le chirurgien spécialiste du sarcome du patient. Une communication efficace entre tous les membres de l’équipe est essentielle à la réussite du traitement. Au cours de la radiothérapie préopératoire, l’oncologue chirurgien spécialiste du sarcome doit identifier l’emplacement et les marges de l’éventuelle résection large. Ces informations seront utiles pour planifier la pose de l’implant.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Partager cet article

Découvrez HairyBooster

Le seul complément qui stimule vraiment la croissance de vos cheveux en un temps record !
Découvrez-le
close-link