Comment réduire l’impact du printemps sur la chute de cheveux ?

Comment réduire l'impact du printemps sur la chute de cheveux ?
Sommaire
Partager cet article
Temps de lecture : 2 minutes

C’est un fait : la perte de cheveux peut survenir à certaines périodes de l’année. C’est ce qu’on appelle la chute de cheveux saisonnière ou alopécie temporaire. Cela se produit au printemps et au début de l’hiver. Ce n’est pas moins désarmant si cela se produit car c’est naturel car lié au cycle de vie des cheveux.

Les mois de mars et avril sont particulièrement favorables à l’accélération de la chute des cheveux. Il y a deux raisons principales à cela.

  • La production de mélatonine diminue à mesure que les jours rallongent. Un faible taux de mélatonine peut entraîner la chute des cheveux. Ils deviennent plus faibles, cassants et moins aptes à pousser rapidement.
  • Nouvelle saison signifie nouveau climat. C’est l’ensemble du corps qui doit s’adapter à ce changement. La période de transition se traduit souvent par un corps moins résilient et moins fort, ce qui peut avoir un effet sur la santé des cheveux.

Il est possible de minimiser les effets de ce phénomène naturel.

Comment s’y prendre ? Prenez soin de votre corps et préparez-le à résister au changement de saison.

Quel est le meilleur moment pour le faire ? Dès maintenant, afin de vous assurer que votre corps sera fort à l’arrivée du printemps.

Nos conseils :

  • Une alimentation équilibrée et variée est importante. Les aliments riches en zinc (bœuf, huîtres), les céréales complètes et les vitamines B (poissons gras et céréales complètes), ainsi que les fromages à pâte dure (Comte et Emmental) et les fruits et légumes de saison.
  • Buvez suffisamment d’eau pour stimuler la croissance et le renouvellement des cheveux.
  • Massez votre cuir chevelu pour stimuler la circulation sanguine. Cela adoucira, renforcera et oxygènera le bulbe de vos cheveux.
  • Les shampooings doivent avoir un pH de 7 ou plus, et être exempts de sulfates.
  • Prenez le temps de vous détendre, d’avoir une bonne nuit de repos et de faire de votre bien-être quotidien une priorité.
  • Mieux vaut prévenir que guérir ! Vous pouvez répondre à vos besoins nutritionnels en prenant des compléments naturels et adaptés qui préviendront les carences et réduiront la chute des cheveux.
A LIRE  Découvrez tous nos conseils pour garder vos cheveux sains

Rappel : Les besoins en nutriments augmentent après la chute des cheveux… atteindre 100% des besoins quotidiens est possible (si on arrive à le gérer !) Il est difficile de combler les manques… et ce sont les principales causes de la chute des cheveux.

Attention : La chute de cheveux saisonnière peut être naturelle. Cependant, elle ne doit pas être considérée comme anormale. Si certaines personnes ne remarquent pas la perte, d’autres estiment qu’elles peuvent perdre entre 2 et 4 fois plus de cheveux qu’en temps normal. Vous devez prendre en compte d’autres facteurs si votre perte de cheveux semble être plus grave.

La bonne nouvelle, c’est que le corps fonctionne comme une plante. Lorsque l’été arrive, notre métabolisme prend un coup de fouet ! La vitamine D et le soleil peuvent augmenter la sécrétion d’hormones, ce qui peut avoir un léger effet sur la croissance des cheveux.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Partager cet article

Découvrez HairyBooster

Le seul complément qui stimule vraiment la croissance de vos cheveux en un temps record !
Découvrez-le
close-link