Comment détecter la calvitie

comment detecter une calvitie
Sommaire
Partager cet article
Temps de lecture : 3 minutes

Si vous vous demandez comment détecter une calvitie, sachez qu’il existe de nombreuses façons de le faire. Plusieurs facteurs entrent en jeu, notamment l’amincissement des cheveux et le schéma en U de la perte de cheveux. Vous pouvez également vous soumettre à une biopsie de la peau ou à une analyse de sang. Ces tests sont généralement effectués lorsqu’une personne commence à ressentir une calvitie.

Comment détecter une calvitie ?

Si le recul de la ligne des cheveux est un problème gênant, il ne présente aucun risque pour la santé et peut être traité par diverses méthodes. Certains traitements peuvent vous aider à faire repousser vos cheveux, tandis que d’autres peuvent simplement donner à votre ligne de cheveux un aspect plus fourni. Votre prestataire de soins peut vous aider à déterminer le meilleur traitement pour vous.

Perte de cheveux en forme de U

Si vous observez une perte de cheveux en forme de U sur votre cuir chevelu, vous souffrez peut-être de calvitie. Ce schéma se caractérise par une perte de cheveux sur le devant, le dessus et les côtés du cuir chevelu. Ce type de perte de cheveux peut être divisé en trois sous-types, en fonction de sa gravité.

La perte de cheveux en forme de U chez l’homme commence généralement à la racine des cheveux, puis recule progressivement pour créer une forme en “M”. Les cheveux deviennent également plus fins et plus clairsemés, et finissent par former une forme en U sur les côtés de la tête. La perte de cheveux peut être causée par un certain nombre d’affections. Vous devez consulter un médecin si vous remarquez une perte de cheveux importante, des plaques ou une calvitie. Si la chute s’accompagne de rougeurs, de squames ou de douleurs, une biopsie de la peau peut être nécessaire pour éliminer d’autres troubles.

A LIRE  L'alopécie androgénétique chez la femme est-elle réversible ?

Détecter la calvitie grâce aux tests sanguins

Les analyses de sang peuvent aider votre médecin à détecter la calvitie et à traiter la cause sous-jacente. Ces tests peuvent mesurer divers aspects du sang, notamment la capacité totale de fixation du fer de la transferrine, les anticorps antinucléaires et la ferritine. Ils peuvent également identifier des conditions spécifiques, comme une glande thyroïde hyperactive ou sous-active. La calvitie féminine est plus difficile à diagnostiquer, en grande partie parce que le schéma de la perte de cheveux n’est pas aussi évident que celui des hommes. Pour cette raison, les femmes ne subissent généralement pas de test de dépistage de la calvitie si elles ne présentent qu’un léger amincissement des cheveux. Cependant, si une femme a des règles irrégulières ou une pilosité excessive, elle peut être soumise à un test de dépistage des niveaux d’androgènes, qui peuvent être le signe d’une perte de cheveux.

Les analyses sanguines visant à détecter la calvitie peuvent également être utilisées pour diagnostiquer une perte de cheveux causée par une maladie auto-immune, comme l’alopécie areata. En outre, un médecin peut demander une biopsie du cuir chevelu pour déterminer la cause de la perte de cheveux. Le type de test sanguin demandé par le médecin dépend des symptômes qui l’accompagnent et des changements de vie récents. Si vos symptômes sont liés à une maladie auto-immune, les analyses de sang peuvent révéler la présence d’anticorps antinucléaires, des protéines qui attaquent les cellules du cuir chevelu et provoquent la chute des cheveux.

Une biopsie de la peau pour détecter une calvitie

Une biopsie de la peau pour détecter une calvitie est une procédure simple qui consiste à prélever un petit échantillon de la zone affectée de votre cuir chevelu. Bien que le processus puisse être inconfortable, c’est un moyen rapide de diagnostiquer l’affection. La procédure est réalisée par un spécialiste des affections du cuir chevelu et coûte entre 700 et 900 PS. Vous pouvez obtenir une consultation dans le cabinet d’un dermatologue.

A LIRE  TOP 7 des ingrédients à éviter pour les cheveux

Un prestataire de soins peut effectuer une biopsie du cuir chevelu à l’aide de plusieurs techniques différentes. Tout d’abord, il nettoie la zone du cuir chevelu concernée, puis prélève une petite quantité de peau à l’aide d’un instrument spécial. Vous devrez rester immobile pendant la procédure, afin que votre prestataire puisse prélever un échantillon précis. En général, il prélèvera un échantillon de peau dans le sens de la pousse du poil, puis le divisera en sections horizontales et verticales. Pendant la procédure, votre prestataire de soins utilisera un anesthésique local pour engourdir la zone.

La biopsie du cuir chevelu est le seul moyen de confirmer que vous souffrez d’un problème de perte de cheveux. Elle est généralement effectuée après que votre médecin ait procédé à un examen physique. Votre prestataire de soins peut effectuer une biopsie du cuir chevelu s’il remarque un grain de beauté ou une excroissance anormale sur votre cuir chevelu. En outre, une biopsie peut également être utilisée pour détecter une perte de cheveux de type féminin.

La procédure de biopsie peut provoquer un gonflement, une douleur, un saignement et une sensibilité. L’effet secondaire le plus courant de la procédure est une infection. Une étude a révélé que 22 % des patients avaient une infection postopératoire. Toutefois, il est possible de maîtriser l’infection à l’aide d’antibiotiques. Un autre effet secondaire possible d’une biopsie du cuir chevelu est la cicatrisation. Cette cicatrice peut empêcher la croissance de nouveaux cheveux. C’est l’une des raisons pour lesquelles votre médecin peut choisir un endroit facilement caché.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Partager cet article

Découvrez HairyBooster

Le seul complément qui stimule vraiment la croissance de vos cheveux en un temps record !
Découvrez-le
close-link