Quelles sont les causes de la calvitie ?

Quelles est la cause de la calvitie
Sommaire
Partager cet article
Temps de lecture : 4 minutes

De nombreux mythes ont été perpétués au fil des siècles sur les causes de la calvitie. Certains sont liés à la virilité, à l’intelligence ou à la classe sociale, tandis que d’autres sont purement mythiques. Mais certains de ces mythes ont un fond de vérité qui est étayé par la recherche. Jetons un coup d’œil à certains d’entre eux.

La première cause de la calvitie : Le stress

Le stress chronique a été associé à la calvitie, car de nombreuses personnes s’arrachent les cheveux. Ils le font souvent au sommet de leur tête, et les zones chauves qui en résultent peuvent devenir permanentes. Lorsque le stress devient chronique, il peut également affecter les cellules souches des follicules pileux, les rendant inactives et moins efficaces pour la pousse de nouveaux cheveux.

Des recherches menées à l’université de Harvard ont permis d’identifier un mécanisme biologique par lequel le stress chronique affecte les cellules souches du follicule pileux. L’étude a révélé qu’une hormone de stress majeure place les cellules souches du follicule pileux dans une phase de repos prolongée qui ne permet pas la régénération des cheveux. Elle a également identifié un type de cellule responsable de la transmission du signal de stress aux cellules souches.

Pour éviter la perte de cheveux induite par le stress, adoptez un régime alimentaire sain et des soins capillaires appropriés. Essayez d’utiliser des médicaments topiques si nécessaire. En outre, vous pouvez apprendre à réduire votre niveau de stress par la méditation ou le yoga. Enfin, consacrez du temps à un passe-temps. Prendre du temps pour vous et votre famille peut aider à soulager le stress et à améliorer la santé de vos cheveux.

Des recherches ont également montré que les hormones du stress altèrent les cellules souches de la pousse des cheveux chez la souris. De telles découvertes offrent un nouvel espoir pour les traitements de repousse des cheveux. Par ailleurs, on sait qu’une exposition prolongée au stress augmente le risque d’un certain nombre de problèmes de santé, notamment la dépression et l’anxiété. Le stress chronique affecte également votre sommeil et votre digestion, ainsi que votre état mental.

A LIRE  Qui est un spécialiste du cuir chevelu ?

Une équipe de chercheurs de l’université de Harvard vient d’identifier une voie clé qui relie le stress chronique et la calvitie. Cette recherche pourrait permettre de mieux comprendre le rôle du stress dans la régénération des tissus. Par exemple, les médicaments qui ciblent la voie Gas6 pourraient favoriser la croissance des cheveux chez l’homme. Toutefois, d’autres recherches sont nécessaires pour confirmer ce mécanisme chez l’homme.

La seconde cause de la calvitie : la génétique

La génétique est l’un des facteurs les plus répandus en ce qui concerne la perte de cheveux. En fait, certains experts estiment que 80 % des cas de calvitie masculine peuvent être attribués à la génétique. Bien que l’idée selon laquelle les hommes héritent du gène de la calvitie de leur mère reste un mythe, on sait désormais que la calvitie est polygénique. Les gens ont 23 paires de chromosomes, et ces chromosomes contiennent des gènes qui contrôlent tout de notre corps.

Une étude de 2017 a identifié 287 gènes associés à la calvitie masculine. Ces gènes ont été identifiés en effectuant une analyse génétique complète des participants. Bien que cette analyse ne soit pas parfaite, elle peut être utilisée pour estimer le risque d’une personne de développer une calvitie masculine. L’étude a révélé que les 10 % des personnes ayant obtenu les meilleurs scores pour les gènes présentaient une calvitie modérée à sévère.

Cependant, il est important de se rappeler que la calvitie est une maladie complexe qui n’est pas régie par un seul gène. Elle est déterminée par un mélange complexe de gènes provenant à la fois de la mère et du père, ainsi que par des facteurs environnementaux. Il a été suggéré que certains gènes qui déterminent la calvitie précoce chez l’homme pourraient être portés par le chromosome X de la mère.

La perte de cheveux d’origine génétique commence généralement chez l’homme vers l’âge de 30 ans, mais elle peut survenir à tout âge après la puberté. Des recherches ont montré que les gènes hérités des parents affectent la sensibilité du cuir chevelu à l’hormone DHT. La DHT ralentit la croissance des cheveux et produit des poils moins nombreux et plus fins.

A LIRE  Compléments alimentaires cheveux gras : les meilleurs produits du marché

La génétique joue un rôle majeur dans la chute des cheveux, mais d’autres facteurs tels que l’alimentation, le stress, les médicaments et le mode de vie peuvent également en être la cause. Si la calvitie génétique ne peut être évitée, des mesures peuvent être prises pour ralentir le processus et maximiser les chances de croissance des cheveux. Alors, que pouvez-vous faire ?

La troisième cause de la calvitie : La calvitie héréditaire

La calvitie héréditaire est une maladie héréditaire qui touche aussi bien les hommes que les femmes. Elle affecte généralement la partie supérieure et médiane du cuir chevelu, la ligne des cheveux le long du front et des tempes restant normale. La perte totale des cheveux dans une seule zone du cuir chevelu est rare, mais peut être le signe d’un autre problème sous-jacent. Les médecins peuvent souvent diagnostiquer une calvitie héréditaire en se basant sur le type de perte de cheveux et sur l’existence d’antécédents familiaux de perte de cheveux dans la zone concernée. Dans la plupart des cas, aucun autre test n’est nécessaire pour établir un diagnostic définitif.

Les chercheurs ont établi un lien entre les variations génétiques et la calvitie, le gène AR présentant l’association la plus forte. Plusieurs études d’association à l’échelle du génome ont mis en évidence huit loci indépendants, le SNP le plus important du gène AR ayant donné un rapport de cotes de 2,2 dans une méta-analyse cas-témoins. D’autres études ont mis en évidence l’existence d’au moins 15 loci associés à la calvitie, dont deux loci sur le chromosome X.

Une nouvelle découverte de gène a été faite qui peut aider à déterminer si vous êtes susceptible ou non de souffrir de calvitie héréditaire. Toutefois, cette découverte ne concerne qu’un type spécifique de calvitie héréditaire, et non une affection plus courante connue sous le nom d’alopécie universelle. Bien que cette découverte soit prometteuse, la recherche sur les causes héréditaires de la calvitie a été extrêmement sous-financée.

A LIRE  Comment lutter contre la chute de cheveux chez les hommes ?

Plusieurs facteurs peuvent affecter la calvitie chez les hommes, mais la génétique représente 80 % de la prédisposition totale à la calvitie. La présence d’un ou plusieurs gènes qui affectent la réponse des follicules aux androgènes est considérée comme la principale cause de la calvitie masculine. Toutefois, les facteurs environnementaux jouent également un rôle important.

Les causes héréditaires de la calvitie peuvent toucher une personne à tout âge. Les hommes peuvent commencer à souffrir de calvitie dès le milieu de la vingtaine ou au milieu de la cinquantaine. Comme la calvitie peut survenir à tout âge, il est essentiel de garder un œil sur les signes d’éclaircissement des cheveux afin d’en identifier la cause.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir nos actus & conseils gratuits.

Partager cet article

Découvrez HairyBooster

Le seul complément qui stimule vraiment la croissance de vos cheveux en un temps record !
Découvrez-le
close-link